Le blog des progressistes

CHAROLAIS en Irlande (suite)

La pièce racontée par notre envoyée spéciale à Cork.

La pièce racontée par notre envoyée spéciale à Cork.

La pièce de théâtre CHAROLAIS est jouée par une seule comédienne, Noni Stapleton qui est aussi l'auteure de la pièce. Excellente performance de Noni Stapleton dans le rôle de Siobhan. Dans ce one-woman-show de 65 minutes, Noni Stapleton brille avec ce style de comédie très irlandais. Elle manie avec brio l'humour le sarcasme et le tragique dans ce drame rural de l' Irlande contemporaine. C'est une pièce amusante avec des réparties très humoristiques qui touchent évidemment un publique vivant proche de la campagne. C'est l'histoire d'une jeune femme enceinte, Siobhan, qui vit avec Jimmy, son copain fermier. Aux yeux de Siobhan, Jimmy semble plus s'intéresser à sa vache Charolaise qui va bientôt vêler, qu'à Siobhan elle même. D'autre part, Brida, la mère de Jimmy, est une mère possessive qui n'aime pas partager sa maison avec la petite amie de son Jimmy. Brida, qui est veuve, est consciente du "qu'en dira-t-on" au sujet de ce bébé dont son fils est le père et dont la future mère, Siobhan, vit sous son propre toit. Siobhan envisage dans sa tête toutes sortes de scénario pour éliminer à la fois sa "belle-mère" et la "Charolaise" et pour regagner l'attention de Jimmy. Finalement, un jour que Jimmy est occupé ailleurs dans la ferme, Siobhan, enceinte jusqu'au cou, et Brida doivent joindre leurs efforts pour aider la vache Charolaise à accoucher de son veau. Une fois le veau mis à bas par les deux femmes, la vache charge Siobhan qui est sauvée in-extremis par Brida. Cette dernière meurt sous la charge de la vache Charolaise devenue dangereuse pour eux et pour le futur bébé. Donc le destin fait que Siobhan voit enfin son double voeux de supprimer Brida et la vache Charolaise exaucé. Dans la pièce, Noni Stapleton joue le rôle de Siobhan et le rôle de la vache Charolaise. Dans le rôle de la vache Charolaise Noni Stapleton incarne une vache française qui parle et qui chante en français. Au début ceci est surprenant et amusant mais l'utilisation trop fréquente et facile de cet humour à partir des clichés sur les Frenchies est moins convaincant et devient lassant pour un publique français.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article