Le blog des progressistes

La lutte des classes...continue !

Jean François Borde (président du CAPER), Nathalie Vermorel (Conseillère Régionnale), Sylvie Topaloff (avocate)
Jean François Borde (président du CAPER), Nathalie Vermorel (Conseillère Régionnale), Sylvie Topaloff (avocate)
Jean François Borde (président du CAPER), Nathalie Vermorel (Conseillère Régionnale), Sylvie Topaloff (avocate)

Jean François Borde (président du CAPER), Nathalie Vermorel (Conseillère Régionnale), Sylvie Topaloff (avocate)

Il s'agit bien d'une lutte des classes qu'a mené le CAPER Bourgogne pour arriver à faire ériger deux stèles, l'une aux victimes de l'amiante et l'autre aux victimes du travail. La date inaugurale s'est tenue le 22 octobre 2015, à Paray le Monial, face au rond point à l'angle de la rue de Bourgogne et de l'Avenue de Chalon. On notait la présence de Jean-François Borde (président du CAPER Bourgogne), Alain Bobbio (représentant de l'ANDEVA), Sylvie Topaloff et Jean Paul Teissonnière (avocats du CAPER), Christophe Bride (UD CGT), Nathalie Vermorel (Conseillère Régionnale), Madame Chenuet (Conseillère départementale). Lors de son allocution le président du CAPER expliqua les nombreuses démarches entreprises, notamment auprès de la mairie et de Monsieur le maire de Paray. Afin de répondre à la demande des nombreuses victimes de l'amiante qui souhaitaient qu'une stèle soit érigée à Paray en souvenir des trop nombreuses victimes de ce poison, qu'est l'amiante. La seule réponse apportée par le maire était de mettre cette stèle à Vitry en Charolais (lieu où se trouve l'usine Eternit). Nathalie Vermorel enfonça le clou : "...c'est comme si avec les marins qui meurent noyés, on érigeait une stèle au fond de l'Océan !!..." et d'ajouter " je serai toujours du coté des travailleurs". Le public venu nombreux acquiesça. La lutte n'est pas terminée, il reste à débaptiser la rue Cuvelier à Paray, n'en déplaise aux capitalistes et aux patrons !

Alain Bobbio (ANDEVA), les deux stèles bien fleuries, Chantal posant une rose en souvenir de son papa.
Alain Bobbio (ANDEVA), les deux stèles bien fleuries, Chantal posant une rose en souvenir de son papa.
Alain Bobbio (ANDEVA), les deux stèles bien fleuries, Chantal posant une rose en souvenir de son papa.

Alain Bobbio (ANDEVA), les deux stèles bien fleuries, Chantal posant une rose en souvenir de son papa.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article