Le blog des progressistes

Communiqué de la section PCF de Montceau les Mines

%-%-%6%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%-%

   

Section de Montceau-les-Mines

 

Lycées : le PS ouvre la porte au FN !

 

Au cours de la réunion du Conseil Régional Bourgogne – Franche-Comté de jeudi dernier, Marie-Guite Dufay Présidente, a ouvert l’accès aux conseils d’administration des lycées aux membres du Front National. Rien ne l’obligeait à le faire, elle a tout simplement voulu faire preuve d’ouverture à l’extrême droite.

 

Dans un communiqué entre les deux tours lors des élections régionales elle affirmait "Les résultats du premier tour de l'élection régionale en Bourgogne - Franche-Comté font clairement apparaître que le Front national est aux portes du pouvoir (…) de nombreux citoyens, acteurs associatifs et culturels (…) ne veulent pas de l'extrême droite en responsabilité des lycées (…) voter FN, c'est prendre un trop gros risque pour nos libertés et nos droits: liberté d'expression, d'association, de création, solidarité, justice sociale, droit des femmes, culture... »

 

Dans son programme politique le FN se prononce contre les méthodes d’enseignement « pédagogistes ». Selon le FN ces méthodes ont depuis 1968 peu à peu démantelé l’école de la République. Le FN essaye de disqualifier une pédagogie qui permet à l'élève de redécouvrir par lui-même ce qu'on trouvait auparavant plus simple de lui enseigner directement. Concernant les effectifs dans les lycées le FN n’envisage pas d’augmenter leur nombre.

 

Dans notre programme nous affirmons la nécessité d'une politique nationale de l'éducation dans une logique de service public, pour une véritable gratuité et égalité d'accès aux savoirs sur tout le territoire. Nous sommes pour une école qui élève pour toutes et pour tous le niveau des connaissances communes et prépare les élèves – par des pédagogies différenciées – à poursuivre leurs études jusqu’à 18 ans et le plus possible au-delà du lycée. Nous soutenons la relance de la recherche en éducation, le développement de la formation initiale et continue, et la création de temps d’échanges pédagogiques dans les établissements. Nous sommes opposés aux suppressions de postes et pour un plan de recrutement dans l'Éducation nationale sous statut de la Fonction publique d’État rétablissant, notamment, tous les postes supprimés.

 

Montceau-les-Mines, le 23 janvier 2016.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article