Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pcf71-ducharolais.com

AUTOMOBILES : LA CASSE CONTINUE !

Peugeot 2008, Renault Clio… Les fabrications de plusieurs modèles importants chez Renault et PSA sont en train de quitter l'Hexagone. Des départs concomitants qui vont faire baisser d'un coup et de 20 % la production automobile hexagonale l'an prochain. Les rares usines de constructeurs étrangers installées sur le territoire n'inverseront pas la donne. Le niveau se stabilisera dans les prochaines années autour de deux millions d'unités par an.

 

L'automobile est une affaire de cycles, et certains sont plus enthousiasmants que d'autres.  Après une éclaircie de quelques années qui a permis à l'Hexagone de remonter sur le podium européen de la production de voitures , la France va connaître un brutal coup d'arrêt l'an prochain. Le niveau de production de l'ensemble des usines automobiles va chuter de 22 % en 2020, selon les données du cabinet IHS compilées pour « Les Échos ».

Programmes délocalisés

Pour préciser, la dynamique des ventes en Europe devrait coûter 100.000 véhicules à l'usine France. Mais le principal contributeur à la baisse s'appelle PSA selon les estimations d'IHS. La Peugeot 2008, actuellement assemblées à Mulhouse, passera les Pyrénées pour atterrir à Vigo à l'occasion d'une nouvelle version (-146.000 unités), le solde de la Peugeot 208 filera au Maroc (-98.000 voitures) et l'Opel Grandland X lâchera Sochaux pour l'Allemagne (70.000 véhicules). Chez Renault, la nouvelle Clio ne sera plus du tout produite à Flins, ce qui devrait grever de 41.000 véhicules les volumes de l'usine.

Les constructeurs étrangers installés industriellement dans l'Hexagone ne changeront pas la tendance imprimée par Renault et PSA. En Moselle, Smart se convertit à l'électrique, ce qui aura pour conséquence dans un premier temps de faire chuter les volumes d'assemblage de 37.000 unités l'an prochain - soit un bon tiers de la production totale. Il y a bien Toyota qui ferait exception, mais  le chantier de l'usine japonaise de l'usine de Valenciennes,qui augmentera de 50.000 véhicules les capacités de production du site - portant le tout à 300.000 unités -, ne sera pas effectif l'an prochain.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article