Le blog des progressistes

22 août 1944 ...Résistance

hopital 0016

Les portes drapeaux devant la gare de Paray ce 22 août 2012

PETIT HISTORIQUE :

Le convoi référencé n° I.275 dans le livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation part le 20 août 1944 de Clermont Ferrand avec au moins 239 hommes. Le train est bloqué à plusieurs reprises en particulier trois jours à Paray le Monial par des résistants. Le Prince de BOURBON-PARME et Monseigneur PIGUET qui ont accompli des actes de résistance sont considérés comme des personnalités-otages et vont voyager dans un wagon de 3ème classes gardé.  Ordre aurait été donné aux FFI d'ouvrir les portes du wagon des déportés, parmi lesquels figuraient le Prince de BOURBON-PARME et l'évêque de Clermont Ferrand.  L'opération échoua car un train blindé allemand était stationné en gare et ouvrit le feu sur les FFI, dans le seul but de laisser le train de déportés continuer sa route afin de rejoindre la petite gare alsacienne de Rothau située à 8 Km du camp de Struthof.  C'est après dix jours et dix nuits de voyage, que le train arriva à destination, le mercredi 30 août 1944 au matin.

P1010024

devant le monuments aux morts, les maires de Paray et Digoin, les élus, les portesdrapeaux, les pompiers, les gendarmes, la population.

C'est en bus que la population présente commença le circuit par en premier lieu, la place du Champ de Foire devant la plaque FIMBEL où une gerbe fût déposée  (dans son n° 521 du 7 septembre 1958, l'Humanité-Dimanche rend hommage aux Héros du Parti Communiste, "le Parti des Fusillés" et cite en Saône et Loire, Joseph FIMBEL parmi ses membres, aux cotés de Titus BARTOLI, instituteur, un des fondateurs de la Section Communiste de Digoin).

Ensuite direction la gare de Paray (voir photo plus haut) où Madame Nicole FONTAINE fit une brève allocution.

Après c'est derrière la gare à la stèle du Colombier, qu'une quatrième gerbe fût déposée.  Puis direction la stèle, rue de la résistance, route de Poisson pour un nouveau dépot de gerbe. 

P1010037

.C'est Didier GONIN élu au conseil municipal qui déposa la gerbe à la stèle du pont Guichard

Le périple se termina par le monument des déportés de la FNDIRP (réalisé par le sculpteur charollais René DAVOINE) au bas de la route de Volesvres.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

SANTE : dites trente trois !

DSC00271

A vendre bâtiment Maison Médicale

DSC00270

C'est pas trop grave Docteur ?

Avec deux médecins généralistes en moins sur six qu'elle en comptait auparavant, la maison médicale située au 1bis, rue Louis Desrichard se trouve en souffrance et de se fait en vente.  Quand le gâteau passe de 6 à 4 parts les charges restantes sont elles inchangées et la pillule plus dure à avalée !

Qui sait si une construction nouvelle, mieux adaptée à la situation ne serait pas déjà à l'étude du coté du CMP, vers le cabinet des infirmiers ?

Pour la population parodienne vieillissante, c'est déjà un souci.  Faudra-t-il se trouver un médecin généraliste en dehors des frontières du charollais ? celà ne serait pas souhaitable pour les usagers.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

    

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article