Le blog des progressistes

Débat R.C.E.A. : Avantage Montebourg...

 Chaude ambiance hier au soir au C.A.P à Paray lors du débat sur la R.C.E.A opposant deux députés de Saône et Loire en l'occurrence Messieurs Arnaud MONTEBOURG, PS ( président du Conseil Général) et Jean Marc NESME, UMP (maire de Paray-le- Monial) et ce devant un important public, environ 800 personnes et de nombreux élus, maires, conseillers généraux et régionaux, sénateur, etc...20h30 précise c'est parti...

 Le tirage au sort avait désigné Nesme pour l'ouverture des débats et Montebourg pour la conclusion, c'est ce que dit le journaliste en préambule.

C'est un Nesme hésitant et caffouillant qui a commencé à faire l'apologie de la R.C.E.A citant même André LAJOINIE qu'il aurait rencontré en 89, à la buvette de l'assemblée nationale et que déjà ce dernier lui aurait suggèrer d'instaurer une concession pour faire avancer les travaux (sic...)

(Mon voisin me fit remarquer judicieusement qu'un député est fait pour sièger dans l'hémicycle et non à la buvette)   A plusieurs reprise Nesme essaya de sortir du débat R.C.E.A.  d'ailleurs le journaliste et le public ne manqua  pas l'occasion de le lui rappeler,  il se fit siffler et huer.

 Ensuite Montebourg, enclencha le débat sur le livre noir de la R.C.E.A téléchargeable sur le site www.cg71.fr ( document très pédagogique avec une mine de renseignements, des cartes explicatives, le tout représentant un très gros travail de fond).  Le député bressan, décortiqua calmement les arguments de son adversaire, lui faisant remarquer que ce serait une première en France de voir se transformer une route, en autoroute à péages. Par ailleurs pour qu'une concession soit rentable il faut 10 000 véhicules/jour payant, alors qu'on est loin du compte.

Nesme répliqua ensuite à reculons précisant qu'il s'agirait juste d'une concession, le nombre des péages chuta de moitié (comme par enchantemment) et que la concession serait gratuite (comprenne qui pourra...)

Montebourg, rappela à Nesme que les concessions autoroutières ne sont pas des entreprises philanthropiques et qu'elles sont bien là pour gagner de l'argent.

Après ce grand déballage dans une salle étouffante, cela faisait plaisir de retrouver la fraîcheur du dehors, soudain je vis surgir à l'extérieur Monsieur Arnaud Montebourg serrant la main entre autre à un agent d'assurance local ( pourtant bien à droite) signalant au Président Montebourg que les femmes étaient toutes amoureuses de lui et là je pris une photo...il était à peine 22h.

Une partie seulement du débat sera retransmise sur FR3 BOURGOGNE le samedi 20 juin à partir de 11h25 mais aussi sur internet.



Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article