Le blog des progressistes

AIDE A DOMICILE ou ESCLAVAGE MODERNE ?

"En 1936, ce sont les femmes qui ont lancé la lutte, un dimanche..." se plaît à dire un vieux routard de l'UL CGT du grand charollais.

DSC00552

 Faut dire qu'aujourd'hui on sent bien que la révolte gronde chez toutes ces femmes .  Et pour causes, c'est avec des salaires de misères, avec des frais kilométriques pas remboursés et en plus les frais d'une mutuelle qui reste à leur charge, qu'elles doivent exercer une profession difficile.  En résumé, elles payent pour pouvoir travailler, avec on l'imagine tout à fait une hiérarchie qui doit à tout moment répéter :" Estimez-vous heureuses d'avoir du travail" n.d.l.r. (sauf que les personnes qui osent parler ainsi ne connaissent pas les mauvaises conditions de travail).  Conditions de travail atypiques puisque ces travailleuses, travaillent toutes séparément d'où la difficulté qu'elles ont à la base pour pouvoir se réunir.  Ensuite leurs employeurs ce sont majoritairement des associations, qui sont entre les mains de la bourgeoisie catholique, locale, qui gèrent ça n'importe comment, avec cerise sur le gâteau le Conseil général qui se trouve en position de financeur principal et qui ne doit pas avoir de lisibilité quand à l'utilisation des fonds publics distribués...  Ce qu'il faut faire et il y urgence à faire celà c'est tout simplement transfèrer l'intégralité de cette mission au service public.

LE CAPITALISME NUIT GRAVEMENT A LA SANTE

 

DSC00548.JPG

Revendications claires nettes et précises exprimées sur des pannaux.

DSC00547.JPG

Michel Pauchard CGT de l'aide à domicile interwievé par un journaliste

DSC00557.JPG

Devant le Conseil général une délégation attend pour être reçue par Madame Couillerot PS

DSC00564.JPG

Une seule élue présente sur le terrain Nathalie VERMOREL DE ALMEIDA Conseillère régionale venue soutenir la lutte des AIDES A DOMICILE, interwievée par un journaliste.  Le Conseiller général de St Vallier Alain PHILIBERT a sans doute préféré rester bien au chaud dans l'hémicycle du CG

DSC00568.JPG

Le député du maconnais et Conseiller général  Thomas THEVENOUX PS en discussion avec Natalie VERMOREL DE ALMEIDA Conseillère régionale et secrétaire départementale PCF

DSC00570.JPG

Le Conseiller général de Charolles Christian Bonnot (PS) juste venu pour faire de la figuration sur le terrain, le champion " du Coucou, Bonjour, Aurevoir"

DSC00572

Après environ 2 heures d'attente, la délégation qui était reçue au Conseil général est enfin sortie et c'est Michel Pauchard, au coté de Régis Kopec (secrétaire général de l'UL CGT Maconnais) qui annonça qu'en fait il faudra surement revenir ici sans doute en plus grand nombre car pour l'instant, ils restent sourds.  Mais que les Conseillers généraux soient rassurés on reviendra ici.

DSC00573

Nathalie VERMOREL DE ALMEIDA Conseillère régionale communiste est venue dire aux AIDES A DOMICILE qu'elle leur apporte son soutien total, déjà de part sa présence sur le terrain, en se disant prête à travailler avec elles sur le dossier, sachant qu'elle se refuse à vouloir faire  de la récupération politique sous quelque forme que ce soit.  Après cette brève allocution, elle fût très applaudit.  Derrière elle Michel Pauchard, qui a confié le micro à Nathalie, puis à ses cotés Thierry Barbier US CGT santé, et Régis Kopec secrétaire général de l'UL CGT de Mâcon.

N.D.L.R. il est regrettable de constater que le délégué syndical CGT et tous les membres du syndicats CGT du Conseil général, n'étaient même pas présent sur le terrain, ne serait-ce que par solidarité !!! A bon entendeur, salut.  

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fifille 14/12/2014 11:45

ce travail d'aide a domicile est un travail d'esclave