Le blog des progressistes

AMIANTE ETERNIT: Procès de Turin, une brèche est ouverte.

  De l'International au local...et si ça faisait tâche d'huile ?

  Ouf ! le verdict du grand procès de l'amiante à Turin est enfin tombé.  A savoir 16 ans de prison requis contre deux ex-dirigeants d'Eternit en Italie, l'industriel et philanthrope, Stephan Schmideiny, âgé de 65 ans et le baron Belge Louis de Cartier de Marchienne âgé de 91 ans.  Jugés par contumace,  responsables de la mort de 2889 personnes, suite à l'inhalation des fibres d'amiante et reconnus coupables par le même tribunal de "catastrophe sanitaire et environnementale permanente et non respect des règles de sécurité du travail".   Le procureur Raffaele Guariniello a annoncé "C'est un procès historique, le plus grand au niveau mondial dans l'histoire de la sécurité au travail".     

 P1020913

   Lors d'une manif à Eternit Vitry en Charollais

    P1000997.jpg

100 000 victimes de l'amiante en France, " le troisième larron"

dont le nom trône encore honteusement sur une rue de Paray

doit se faire du souci

  Outre le fait, que les deux compères ont écopé chacun, respectivement de 16 ans de prison, qu'ils ne sont toujours pas derrière les barreaux, ils ont été condamnés à payer les frais de justice et à verser d'importants dédommagements aux quelque 4500 parties civiles. Les deux " loustiques" devront aussi verser 25 millions d'euros à la commune de Casale Monferrato, 20 millions à la région Piémont et 15 millions à l'Inail.   Monsieur de Cartier de Marchienne devra encore payer quatre millions d'euros à la commune de Cavagnolo. Les victimes ou leurs proches recevront entre trente et trente cinq mille euros.  Cest dans un silence monastique qui a duré environ trois heures que s'est déroulé la lecture du jugement, dans une salle bondée de monde, le CAPER Bourgogne était aussi présent.

Un ouvrier italien décèdé, ayant travaillé à Casale, et à Vitry en Charollais,  a respiré en France et en Italie les mêmes poussières d'amiante,  rien n'interdit à la justice italienne de faire poursuivre Joseph Cuvelier, par un magistrat italien, ce qui soulagerait bon nombre de victimes de l'amiante en France et à Paray-le-Monial, sauf que les politiques bloquent, tout particulièrement le député maire de Paray, qui sous prétexte, que : "Joseph Cuvelier n'a pas été encore condamné il n'y a pas de raisons de débaptiser cette rue". La sagesse et le bon sens de l'élu serait d'anticiper et de prendre les devants.  Le 25 février prochain le procureur Raffaello Guarinello viendra à Paris pour parler "des nouvelles frontières du droit".

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

communiqué  FRONT DE GAUCHE - PCF

 

APPEL A LA MOBILISATION SUR GUEUGNON  à l'initiative d'une vingtaine d'employés du MAGASIN AUCHAN de GUEUGNON une MANIFESTATION aura lieu devant le magasin DIMANCHE 19 FEVRIER à 9H00 ils appellent à se joindre à eux pour les soutenir dans la défense du REPOS DU DIMANCHE ! 

rendez-vous dimanche à 9h00 pour les aider forts de nos convictions !

"PRENEZ LE POUVOIR !"  soyons motivés, motivés...

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article