Le blog des progressistes

Camarade "truelle" et Docteur "bistouri"

DSC00459

André FAIVRE, né en 1923 (ex-secrétaire fédéral du PCF, ex-Conseiller Régional et ancien Conseiller général, maçon de métier, dédicaçant son livre "Une vie. Au vingtième siècle des combats. Continuons" au Docteur Marcel Alain Drapier, né en 1929 (ancien maire de Paray, ex-Conseiller général, ex- Président de la Com. Com. et ancien chirurgien à l'hôpital et ancien patron de la clinique)

Etonnante exposition d'André FAIVRE, avec pour thème " Histoire, culture, citoyenneté et institutions" de la Révolution Française à la 6ème République seule alternative au capitalisme décadant.  L'ensemble présenté sur des panneaux, les autres archives courriers de sous-préfets, de commissaires de police, journaux et autres anciens documents sur la période 1939-1945 la guerre et la résistance, posés sur des tables. Ensuite André FAIVRE profita de la présence du docteur Drapier pour lui remettre une photocopie de l'intégralité d'un article en pleine page de l'Humanité du mardi 23 octobre 2012, où il est question des recherches qu'effectue le troisième de ses garçons, le physicien Olivier Drapier sur "Le boson de Higgs : clé de voûte de la théorie de la matière". Le docteur Drapier remercia André FAIVRE en ajoutant qu'actuellement son fils était au Japon, concluant ainsi: "celui-ci c'est un peu la hantise de la famille." Puis alors André FAIVRE lui proposa de lui dédicacer son livre, avant d'ouvrir sa conférence devant une petite assemblée très à l'écoute face aux connaissances intarissables de ce personnage atypique. La prochaine exposition et conférence d'André FAIVRE aura lieu à Marcigny, la date, l'heure et le lieu exact seront communiqués ultérieurement.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

CLINIQUE LA ROSERAIE: une vérité qui fait mal ou un mensonge qui fait du bien ?

DSC00467

On retire les 18 lettres blanches, puis on les récupère pour écrire autre chose... 

 Si c'était la faute à l'EUROPE, plus précisément au nouveau traité européen mis en place par le duo Merckel/Sarkozy, avec un passage en force (une fois de plus sans concertation avec le peuple souverain) validé par François Hollande qui n'a pas changé une virgule du texte qu'il devait soit disant modifier. Nous autres les communistes, avons lutté, tracté,pétitionné partout, alerté les populations, afin d'obtenir un référendum qui aurait ouvert grand les yeux aux gens...soyons pas étonné de ce qui arrive, on a voulu l'austérité, elle est là, pire encore elle s'installe partout.  On continue de nous chanter à tout va, les caisses sont vides il n'y a plus d'argent nul part.  Ah bon! pourquoi une petite ville comme Paray qui dans les années 70, ou l'on comptait pas moins de 13 000 habitants, avait 6 banques. Aujourd'hui la population est à 9 000 habitants avec 8 banques, (chercher l'erreur !!!),  1 marchand de renégociation de taux d'emprunts, des agences d'assurances à gogo (qui font aussi la banque) des agences immobilières à foison. L'argent il y en a c'est une évidence.  .Nos politiciens locaux ont aussi leur part de responsabilité Nesme en tête, contrairement à ce que déclare la représentante du personnel de la clinique qui prétend que " l'agence régionale de santé n'a pas fait son boulot en n'imposant pas la collaboration entre la clinique et l'hôpital". N.d.l.r. :( Le rôle de l'ARS c'est de fixer les grandes lignes).  En tant que maire ex-député, président du conseil de surveillance de l'hôpital, Nesme avait forcément une bonne visibilité sur les risques encouru par la clinique compte tenu qu'il a également soutenu "mordicus" la loi Bachelot (hôpital,patient, santé, territoire) dans laquelle était inscrite une seule autorisation d'opération chirurgicale pour le pôle santé de Paray. Comme le disait si bien mon coiffeur: "Les faux tifs sont jamais coupables".  Soyons pas dupe Nesme ne veut pas se faire virer de sa place de maire, il a déjà été viré à la députation.  Il lui faut redorer son blason par tous les moyens pour sauver sa place de maire. Ce qui expliquerait les transactions en coulisse pour rapatrier une partie de l'Hôpital Pasteur en lieu et place de la clinique actuelle, les anciens locaux de Pasteur intéresseront quant à eux des investisseurs privés qui les transformeront en maison médicalisé haut de gamme, à destination "des vieux bourrés de fric".  Il va falloir faire vinaigre car si il veut couper le ruban, premier trimestre 2014, par exemple... l' IFSI sera-t-il ou non inclus dans le programme ???

DSC00469

une petite partie de l'ancien hôpital réservé à la gériatrie 

        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article