Le blog des progressistes

CHRONIQUE LOCALE

Quand ACCARY patauge... ça fait PLOUF !!!

  Le président de la Communauté de Communes, rame sec avec les travaux de la piscine qui n'avancent pas et sont sans cessent différés, comme l'attestent les photos ci-dessous.

DSC00981 

chouette on pourra bientôt retourner nager... 

DSC00982

...flûte c'est raté, patientons encore...

DSC00996

... on ne se mouille pas, en ne précisant pas l'année...

 

  A l'évidence ceux qui trinquent ce sont les usagers, baigneurs, mais également le personnel.

Notre homme cumul les bourdes, puisqu'il suffit également de se rendre à "Bon vin" l'air de passage des gens du voyages pour constater que ce terrain  N.d.l.r. (acheter beaucoup trop chère à son copain coquin le plus gros maquignon de St Léger) ne séduit pas vraiment la foule "des gens du voyage" qui le boudent préférant s'installer au "Moulin Liron", ce en quoi ils n'ont pas tort.   Comme le dit si bien le proverbe : "la nature ayant horreur du vide".

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&  

Inscription au Patrimoine Mondial de l' Humanité, balayer devant sa porte !

Le député maire de Paray traîne quelques casseroles concernant les questions environnementales sur sa commune et ne donne guère l'exemple.

La carrière de Bellevue si son site a fait l'objet d'une réhabilitation, il est maintenant recouvert dans sa totalité par une surface en herbes, il n'en demeure pas moins qu'aucune analyse de l'eau qui s'en échappe en période de hautes eaux n'est effectuée pour mesurer le taux d'amiante non soluble présent dans celle-ci.  Seules les teneurs en métaux lourds sont mesurées.  Ces eaux s'échappent en pourtour du site et vont bien quelque part et finalement dans la Bourbince.  La créosote de l'ancien chantier des traverses des puits de captage de l'eau potable des parodiens ont été établis en amont du chantier.  Néanmoins, les eaux de ruissellement chargées d'extraits de goudrons phénolés utilisés notamment pour la conservation des bois des traverses de chemin de fer continuent de traverser les terrains contaminés et rejoignent eux aussi la Bourbince. Le quai de transfert des ordures ménagères du Bois des Aisances même si une solution a été avancée pour mettre un terme à l'utilisation du site des Aisances pour le transfert des ordures ménagères de la Communauté de Communes de Paray, celle-ci y sont toujours déchargées illégalement après collecte dans nos communes.  Des brûlis effectués en 1955 avaient créé un espace pour le dépot des ordures parodiennes et voisines, cependant, ce site boisé ne pouvait faire l'objet que d'une exploitation forestière...  Le site de l'ancienne décharge sauvage a été fermé en 1982 .   Une plateforme pour le compostage (Agro-développement) et le stockage du verre a été aménagée en 2000.   Transformée en quai de transfert des ordures ménagères, elle a été louée illégalement par la Commune de Paray aux prestataires délégataires qui se sont succédé : Sita Centre Est (Suez Environnement) et maintenant Coved (Saur).   En 2005, la réhabilitation du site est prévue et inscrite au budget communal de Paray, deux études et deux enquêtes publiques ont été menées depuis, sans succès et aux frais des contribuables.  Initiée par le SMEVOM, une tentative de regroupement des différents quais de transfert des communes de Charolles, Paray, Digoin, Gueugnon proche du Centre de Tri des déchets de Digoin n'a pas abouti.   On parle maintenant de l'installation du quai de transfert sur un terrain situé à proximité de la station d'épuration rénovée de la ville de Paray...

A suivre avec attention ! 

Stockage de déchets d'amiante: Fin 2010, une décision  préfectorale autorisant la société Eternit à exploiter à Colaillot, sur le site de Vitry en Charollais, une installation de déchets d'amiante lié à des matériaux inertes pour une durée de 21 ans avec des quantités pouvant être de 1950 tonnes / année, soit 40 000 tonnes en fin d'exploitation... Le CAPER-Bourgogne et un riverain de St Léger ont alors déposé une requête en annulation auprès du Tribunal Administratif de Dijon.  Le Député Maire de Paray et le Président de la Communauté de Communes dont les populations sont pourtant concernées n'ont rien entrepris, justifiant leur neutralité en invoquant un problème d'ordre privé. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article