Le blog des progressistes

L'Actualité à la loupe.

1emploi+2emplois=

5000 emplois !

C'est grosso modo la méthode de calcul utilisée par le "Grand Thermostat" lors du dernier conseil municipal de Paray.  Qui prétend avoir créé 5 000 emplois à Paray ( N.d.l.r. oui mais où ça ? au fond de sa cave !!!)  et ce devant la basse-cour des conseillers  municipaux, endormis et ronronnant tel une cohorte de vieux matous.  La ville de Paray galère pour franchir péniblement le cap des 9 000 habitants alors que dans le même temps 5 000 emplois auraient été créé, il reste 4 000 fainéants (député de droite, chômeurs, précaires, retraités, malades, jeunes enfants...) 

En oscultant le budget d'un peu plus près on voit qu'une association de chômeurs se taille la part du lion avec plus de 20 000€ de subvention municipale versé (N.d.l.r et pour quel résultat ?) Le geste est beau, sauf que l'association en question ne crée pas 5 000 emplois mais péniblement deux.  Pointée du doigt à multiples reprises pour baffouer, les droits les plus élémentaires en terme de code du travail.

Les scouts ne sont pas non plus en reste avec 700€ pour les scouts de France et  700€ pour les scouts d'Europe (N.d.l.r c'est le coté nostalgie de notre "Grand Thermostat !)  Les syndicats comme la CGT sont passés aux oubliettes des subventions.  A la question posée "pourquoi les syndicats n'ont pas de subvention ?" la réponse est sans appel "ils n'ont pas fait de demande de subvention" sauf que la mairie n'a pas envoyé les documents (c.q.f.d).   

La machine à démolir ne s'arrête pas là, puisqu'il est prévu  de raser (ou de donner en cadeau à des copins coquins...qui sait ) le magnifique garde corps s'étalant du pont de pierre à la passerelle Jean Moulin (N.d.l.r le monument aux morts a eu chaud aux fesses cette fois...la basilique a intérêt de bien se tenir sinon...)

DSC00675 

Nos amis les cygnes qu'en pensent-ils ?

 

DSC00670

ils courrent sur la glace, comme le type qui marchait sur l'eau...

 

DSC00667

admettons qu'il manque des bouts par ci, par là, ça pourrait

se retaper un peu... faut pas pousser 

DSC00668 

Ces gardes-corps sont les témoins d'une époque, ils sont

inclus dans le patrimoine de la ville. Comme la chaire à

prêcher qui trônait dans la Basilique, ou plus récemment les

magnifiques  grilles devant l'ancien hôpital,  ils pourraient bien

 se retrouver relègués eux aussi  dans le stock d'un brocanteur

 expert en récupération ou autre voyou du même style

 qui ne voit que sa gloriole et son profit.   

 

Contrairement à d'autres communes dont la prise de conscience de leurs élus quand à l'énorme "Arnaque" qui se profile à l'horizon concernant la candidature du Pays Charolais-Brionnais au patrimoine mondial de l'UNESCO mais également aux agriculteurs inquiets à qui Nesme a tenté d'expliquer  "...c'est purement une marque de prestige...blablabla "  N.d.l.r une marque, bientôt une claque !"   Rassurez-vous bonnes gens,  les "moutons" du conseil de Paray ont voté pour Bêhêêêbêê...bêêêhêê...bêêêêhêê... êêêhêêê...

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Comité Titus Bartoli 

Le samedi 31 janvier dernier s'est tenu à la salle des fêtes de Digoin (petite salle à gauche en entrant) l'assemblée du Comité Titus Bartoli.  Le président Bernard Lardet rapela les grandes lignes de l'année 2011 marquées par le 70 éme anniversaire des fusillés de Chateaubriant et du 20ème anniversaire du comité. Lors de l'inauguration la présence remarquée de Monsieur le sous-préfet de Charolles qui exerça précédemment ses fonctions à Chateaubriant. 

Le maire, Monsieur Castagnat et son adjoint Monsieur Genet étaient satisfaits de tout ce travail de mémoire accompli. Une petite ombre au tableau, le manque d'engouement des professeurs et de leurs élèves à participer à l'événement, ne serait-ce par une présence plus forte aux deux très bon films qui furent projetés au cinéma Majestic de Digoin à savoir : "Une vie avec Oradour" et " Les hommes libres".   Jean-Louis Mitaine fit remarquer qu'il fallait rester vigilant quand au risque d'amalgame des différents conflits et de leur célébration en les faisant coïncider en une seule et même date à savoir le 11 novembre.  Ensuite il fut procédé au vote du bureau qui a été reconduit dans son intégralité : Président Bernard Lardet, vice-président Bernard Ledin, secrétaire Jean Paul Bernardin, trésorière Georgette Cantat.   En félicitant le Président Bernard Lardet, Monsieur Genet lui dit : " Tu es bien le dernier Président à être renouvelé en 2012 ".

DSC00651 

le bureau reconduit intégralement.

Puis vers 17h00, c'est André Faivre auteur du livre : "Une vie . Au vingtième siècle. Des combats. Continuons." qui fût acceuilli par le maire de Digoin, qui, comme ce dernier, siègea au Conseil Général du département.  Dans son livre il retrace non seulement sa vie et son parcours mais aussi et surtout l'histoire du Parti Communiste Français.

DSC00678

le livre d'André Faivre

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

Un vent venu du renouveau charismatique plane sur le Conseil Général...

coïncidence pour les uns, inquiètude pour les autres...suspens...

 

    

 

      

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article