Le blog des progressistes

Liaisons dangereuses

On connaît les prises de position de M. NESME sur l'école privée, le mariage homosexuel et le droit à mourir dans la dignité.  Une autre facette du personnage un peu plus sombre vient de se révéler avec le soutien qu'il apporte par sa signature à l'éditorialiste du Figaro, Eric ZEMMOUR, condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 2000€uros d'amende avec sursis pour provocation à la discrimination raciale pour ses propos nauséabonds tenus sur Canal + "La plupart des trafiquants sont noirs et arabes ...Les employeurs ont le droit de refuser des arabes ou des noirs..."   Assimilant l'immigration à la délinquance, le chroniqueur avait été cité en justice par SOS Racisme, la Licra, le MRAP et l'UEJF qui rappelaient que la discrimination est un délit et obtenaient 10 000€uros de dommages et intérêts à l'issue du jugement .  ZEMMOUR en avait rajouté une couche en assurant qu'il n'était pas un provocateur mais un "observateur fidèle de la réalité".  On ne peut que se réjouir de la condamnation de ce multirécidiviste dont les propos sur le droit à l'IVG et les violences faites aux femmes sont ignobles.  Le SNJ-CGT vient de demander le départ d'Eric ZEMMOUR, considérant qu'une personne condamnée pour racisme n'a pas sa place sur les antennes de France-Télévisions.

Le député-Maire de Paray fait partie des 58 parlementaires UMP membres du "Collectif pour la liberté d'expression", il est en bonne compagnie avec Thierry MARIANI, actuel secrétaire d'Etat aux Transports (la RCEA n'est pas loin) qui a pris une claque aux élections régionales dans la région PACA en Mars 2010.  Celui-là est l'un des initiateurs de la Loi sur l'immigration ayant proposé le recours au test ADN, dans le cadre du regroupement familial et sur la déchéance de la nationalité française, dérive anti-républicaine, mise en pratique par le régime de Vichy.

M. NESME n'appartient pas encore au "Collectif de la Droite Populaire", aile droite de l'UMP, fondée avec la bénédiction de Nicolas SARKOZY et qui chasse sur les terres du Front National, mais il en partage maintenant de nombreuses idéees.  Le chef de file de ce collectif est Lionnel LUCA, ancien de la Légion étrangère, député des Alpes Maritimes, un des artisans d'un rapprochement en devenir de la droite avec l'extrême droite.

 Ce triste sire est favorable au rétablissement de la peine de mort pour les auteurs de certaines infractions, il a tenu des propos revisionnistes sur la colonisation et l'esclavage, c'est lui qui est parti en croisade contre le film "Hors la loi" de Rachid BOUCHAREB qui relate les massacres de Sétif perpétrés par l'armée française au cours des émeutes sanglantes du 8 Mai 1945 en Algérie, dans le Constantinois.  Il a déposé un projet de loi pour la création d'une journée nationale d'hommage aux victimes du communisme et considère le PCF comme " le parti des morts-vivants, tel un canard à la tête coupée qui continue de courir", faisant de son 90ème anniversaire un enterrement de 1ère classe.  M. Luca parle aussi des Khmers verts de l'écologie, traite les 35 heures de fumisterie et porte un jugement favorable sur Marine LE PEN... N'en déplaise à ces messieurs, le PCF, partenaire du Front de Gauche est bien vivant, plus que jamais déterminé à lutter contre une droite qui discrimine les individus, joue sur les peurs avec une politique sécuritaire qui n'obtient aucun résultat et oppose entre eux les citoyens selon leurs origines pour nous diviser et satisfaire l'électorat d'extrême droite.  Afin de détourner l'attention des scandales, des injustices et des conflits sociaux qui se multiplient dans notre département et dans tous le pays , comme le dit Jean-Pierre DUBOIS, Président de la Ligue des Droits de L'Homme : " On livre à la vindicte publique des parties entières de la population devenues les boucs émissaires de nos peurs collectives."

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article