Le blog des progressistes

Route Centre Europe Atlantique

RCEA EN DEBAT !

MACON - MONTMARAULT,  le goulot d'étranglement de la RCEA qui est pour l'essentiel à deux voies de circulation est devenu dramatiquement dangereux avec une succession d'accidents mortels avec collisions frontales cet été 2010 . Baisse de vigilance , endormissement , excès de vitesse , non respect des distances de sécurité , perte de repères après passage successif de deux voies de dépassement à une voie de circulation , route bouchonnée par un camion sur deux véhicule qui incite a doubler , etc ; les causes d'accidents sont certes multiples mais tous s'accordent que pour sortir de cet enfer il est indispensable de réaliser cette route à deux fois deux voies le plus rapidement possible ! Bien sur  comme toujours; les élus de droite ont la solution toute faite : il faut absolument privatiser ce service public avec la concession avec péage à une société d'autoroute privée qui permettrait selon eux d'accélérer les travaux de mise en 2 fois 2 voies et la procédure de concertation préalable à la mise sous concession doit débuter en novembre 2010 ou chacun doit pouvoir exprimer ses remarques et observations . Les communistes de Saone et Loire avec les collectifs des usagers et l'association des élus ADRCEA se positionnent sans ambiguïté contre la concession et pour la mise à 2 fois 2 voies financés par les fonds publics ( Europe , état , collectivités ) .  D'une part l'essentiel des travaux ont été financé par le contribuable et le seraient encore  et c'est ensuite une société d'autoroute qui gérerait les péages et la maintenance avec en plus une contribution publique pour compenser la gratuité des usagers locaux  ; c'est véritablement mettre le coucou dans son nid ! Avec une remise en cause d'une centaine d'emplois  de l'équipement et annexes pour la Saone et Loire . En Saone et loire le tracé de l'actuelle voie express qui est une succession de grandes courbes n'est pas adapté aux voies rectilignes d'une autoroute et c'est un nouveau tracé avec son emprise foncière qui s'impose avec ses drames . Une autoroute payante renvoie une partie du trafic (qui ne veulent pas payer ) sur les voies secondaires qui traversent les villages (ancienne route) et l'on risque de revenir à une situation d'insécurité .

Écologie ?? Faire circuler des véhicules à 90 ou ponctuellement 110 KM/H sur une RCEA publique ouverte avec des accès de proximité n'aurra pas le même impact écologique (ex rejet de CO2) que de rouler sur une autoroute à 130 KM/H avec des péages éloignées des villes et villages ( plus de KM a faire par les usagers) sans parler des coût financiers pour les salariés et entrepreneurs qui empruntent cette route pour leurs travails .

C'est le problème poids lourds avec 6000 camions par jours en moyenne pour 15000 véhicules avec des pointes à 8000 camions certains jours de la semaine qui provoquent une dégradation accélérée de la chaussée d'autant  qu'avec l'autorisation prochaine de voir des ensembles routiers de 44 tonnes avec dérogation jusqu'à 48 tonnes (36 tonnes actuellement)ce ne sera que pire ; la situation ne fera que s'aggraver avec l'abandon du fret ferroviaire par la SNCF (suppression du wagon isolé) et la fermeture des gares de triages (ex Gevrey à DIJON ) c'est encore plus de camions sur les routes comme la RCEA . Tout est fait pour que le lobby "tout camion" et "pétrolier"(vente de carburants) gonflent leurs chiffres d'affaires ; une politique insensée avec le développement durable qui doit etre le développement d'une complémentarité entre mode de transports de marchandises : routier , ferroviaire et fluvial . C'est du domaine du possible : ex la fonderie PEUGEOT de DOMPIERRE ( st FONS) remet ses bloc moteurs sur des péniches mais aussi avec le ferroviaire avec la VFCEA ( voie ferrée centre europe atlantique) qui bloque avec l'aménagement du tronçon NEVERS CHAGNY a électrifier ; c'est un maillon de la transversale ferroviaire  RENNE-NANTE-LYON et plus tard vers TURIN avec le tunnel qui pourrait être un axe important de ferroutage ( camions sur les trains) . Dépasser une gestionnite de court terme (comme le conseil général de l'ALLIER) et avoir une vision globale de notre futur doit s'imposer dans ce débat !  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article