Le blog des progressistes

SANTE : RIEN NE VA PLUS !

  On ne vous dit rien, on vous cache tout

Selon nos informations, qui sont de source fiable, dans 2 ans toute la chirurgie actuellement partagée sur les deux sites de Montceau et du Creusot, sera transférée dans le nouveau Centre Hospitalier de Chalon qui louera probablement un étage à la chirurgie de la clinique Ste Marie.  Et l'on peut rajouter, sans risque de se tromper, que la chirurgie orthopédique ne sera plus pratiquée qu'à l'hôpital privé de Dracy-le-Fort en pleine expansion. Cette nouvelle ne nous surprend pas du tout car l'objectif à atteindre prévu par le Schéma Régional de l'Organisation Sanitaire (SROS) en Bourgogne depuis 2006 et de n'avoir plus qu'un seul Centre Hospitalier en Médecine Chirurgie Obstétrique (MCO) par territoire sanitaire. Nous en avions dénoncé sa finalité peu de temps après sa parution dans  l'édition d'un petit journal diffusé à 15 mille exemplaires dans le bassin minier. En même temps nous avions expliqué que ce site unique s'appellerait "Site Pivot" et qu'il avait pour obligation de "coopérer" avec au moins un établissement privé. C'est chose faite à Chalon avec la clinique Ste Marie et l'Hôpital chirurgical orthopédique de Dracy-le-Fort. Tout, absolument tout, est mis en oeuvre pour atteindre graduellement dans le temps cet objectif fixé par le SROS. Il consacre la privatisation rampante et généralisée de l'offre de soins, contre notre service public de santé sans discrimination de revenus, avec dépassements d'honoraires médicaux sans limite auxquels personne ne pourra plus échapper s'il veut être soigner et s'il en a les moyens. Cette insidieuse transformation a pu être mis en évidence avec la fermeture du bloc opératoire public tout neuf à Autun et la menace actuelle de la fermeture de sa maternité dénoncée par une association locale autunoise. Il n'en a pas été autrement avec la fermeture honteuse des services de chirurgie équipés tout neuf au Centre hospitalier montcellien. On peut dire que les jours de vie du Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) sont déjà comptés à tel point que les banques se refusent de lui prêter de l'argent si elles n'obtiennent pas des collectivités des cautions s'élevant à 1OO% de ses emprunts soit disant nécessaires pour rétablir son équilibre budgétaire (3x5 Millions d'Euros sur 3 ans). Rappelons que déjà la ville de Montceau s'est portée caution en 2008 pour 4O% d'un emprunt de 4 ME réalisé par le centre hospitalier montcellien. Que la ville de St Vallier et le Conseil Général se sont partagés à part égale la caution à 1OO% d'un nouvel emprunt de 3 ME en 2009. Ainsi donc le GCS a peine en chantier semble voué à une mort prématurée. Et il ne faut se faire aucune illusion il en ira pas autrement pour le projet de construction d'un nouvel hôpital communautaire. Comment aux  yeux de l'opinion publique vont s'en tirer tous ceux qui ont défendu GCS et nouvelle construction ? Et surtout ceux qui élus (es) ont comme nous étudié les tenants et les aboutissants du SROS et savaient pertinemment depuis 2006 que cela se terminerait ainsi. Ceci dit nous sommes convaincus que seules les populations de Montceau et du Creusot associées aux personnels hospitaliers sont capables de modifier la donne par leur mobilisation qui est absolument indispensable. C'est donc à la tâche exaltante de travailler à l'élévation de leur niveau de prise de conscience pour rassembler et agir que va s'atteler notre Collectif sans plus tarder. 
                         
             Pour le Collectif, le président Maurice Gagnard

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article