Le blog des progressistes

Viré et augmenté...

35 %  

 C'est l'augmentation de l'indemnité de maire que Nesme à fait voter lors de la scéance du conseil municipal de lundi 25 juin, approuvé par la majorité des conseillers.   Sa nouvelle indemnité de maire passe donc de  1700€ à 2300€.   Maintenant qu'il n'est plus que maire, les fins de mois vont êtres difficiles, il va falloir faire des économies, plus de cigarettes de marque américaine, mais du tabac et des feuilles, ou alors des patchs.  On comprend mieux pourquoi il tenait tend à être encore député n.d.l.r : c'était pour les pépettes !

Ces copains béni-oui-oui de l'UMP doivent trouver celà parfaitement moral, c'est la crise, enfin !  Vous autres les smicards vous aurez l'air malin avec votre énôrme augmentation de 2%. Sauf que le matin quand vous vous regarderez dans la glace vous serez clean, vous au moins.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Communiqué

Fédérationdu Parti Communiste membre du front de gauche

 

Après la décision du tribunal de Turin de condamner les dirigeants Eternit Italie... Enfin l'espoir d'un procès de l'amiante en France ?

 La chambre criminelle du bureau de paris annule la décision de la cour d'appel qui avait annulé en décembre 2011 six mise en examen dans l'enquête sur la mort d'anciens salariés du groupe Eternit producteur d'amiante.   La Cour de cassation a suivi les arguments des avocats des victimes en estimant que les mises en examen étaient conformes au droit et en statuant que la chambre de l'instruction n'a pas respecté le principe garanti par l'article 6 de la convention européenne des droits de l'homme.  Cette décision remet les six dirigeants d'Eternit devant l'obligation de s'expliquer, de nouveau devant la justice, sur le drame de l'amiante.  On a le plus grand mal à comprendre qu'en Italie on condamne à seize ans d'emprisonnement des dirigeants d'Eternit alors que, de notre côté des Alpes, on en est a annuler des mises en examen.  Avec cette décision, on a de nouveau l'espoir d'avoir un procès au pénal en France.   Les conditions de travail étaient les mêmes dans les deux pays et la catastrophe sanitaire est même de plus grande ampleur en France.   La Fédération  du Parti Communiste membre du Front de Gauche se félicite de cette décision et renouvelle son soutien aux victimes et leurs familles ainsi qu'à l'association de défense des victimes de l'amiante .

Fait le 27 juin 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article