Le blog des progressistes

C'est passé incognito...

Un titre qui était encore indépendant de grands groupes de presse et qui est passé sous contrôle de Sogemedia et de la Manche Libre.

Un titre qui était encore indépendant de grands groupes de presse et qui est passé sous contrôle de Sogemedia et de la Manche Libre.

Dans notre article du 22 janvier 2016 consacré aux médias locaux et régionaux on s'étonnait de voir apparaître dans l'ours de l'hebdo local l'apparition subite de trois directeurs pour le titre. Dans le numéro daté du vendredi 2 septembre, encore du nouveau, dans l'ours, cette fois on lit "Principaux actionnaires" (en lieu et place de Renaissance SAS") SAS Sogemedia, Sarl La Manche Libre. On notera également le retrait du directeur délégué Yves de la Gorce. Le titre plus que centenaire (110 ans) à toujours été la propriété de la même grande famille, il a donc changé de main. Le voilà passé sous pavillon Normand (avec La Manche Libre, dirigée par Benoit Leclerc), mais également sous pavillon Nordique (avec la Sogemedia dirigée par Jean-Pierre Vittu de Kerraoul). Une chance sans doute pour cet hebdo qui semble être entre de bonnes mains puisque sa reprise a été effectué par des gens du sérail et non pas par des financiers ou des industriels de l'armement. Pour tirer la vingtaine de titres appartenant à Sogemedia il dispose de sa propre imprimerie situé dans l'Avesnois (Nord de la France vers la frontière Belges) c'est Digitaprint qui vient d'investire 6 millions d'€ dans un nouveau type de rotative, avec l'aide d'une subvention de 2,5 millions d'€ octroyé par le FSDP (Fonds Stratégique pour le Développement de la Presse). Selon Jean-Pierre Vittu de Kerraoul la survie de la presse imprimée passe par l'innovation "Ce qui est dépassé ce n'est pas le papier, c'est ce qu'on met dessus". Sogemedia mise sur la presse imprimée à contenus personnalisés. Dans l'Humanité du mardi 15 septembre 1998 sous la plume de Jean-Emmanuel Ducoin sous le titre "On se presse pour le pluralisme" on retrouve déjà la présence de Jean-Pierre Vittu de Kerraoul (président de la Fédération nationale de la presse française) Pierre Zarka (directeur des deux titres de l'Humanité) et Yves de Chaisemartin (président du syndicat de la presse parisienne) à la Fête de l'Humanité lors d'un dîner confraternel et pluraliste, ce dernier fît remarquer "Voilà bien le seul lieu de rencontre de la presse française. Inutile de dire l'amitié que représente ce dîner".

Azéros

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article